Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’ONF rend un avis favorable au remplacement de l’alignement de platanes au sud du cours Corsin

« La volonté de remplacer l’alignement complet (de platanes du sud du cours Corsin) se justifie au vu des relevés de 2022 déjà alarmants et à l’évolution négative en cours. » Cet avis qui vient d’être rendu par l’experte régionale du pôle Etudes Arbre Conseil de l’ONF, Mme Christine Merle, ouvre la voie à l’arrachage des arbres malades et à leur remplacement par de nouveaux platanes résistants à la plupart des maladies. La saison étant trop avancée, les nouveaux sujets seront installés à l’automne. Il n’est évidemment pas question, en revanche, de toucher aux platanes de l’alignement nord qui sont pour la plupart en bonne santé et qui viennent de recevoir une taille d’équilibrage.

Voici les principaux points de l’avis rendu par Mme Merle :


  • L’état des platanes du côté Cours Général Corsin, soit les n°1 à 13 sur plan_ONF2022 sont en régression physiologique et sanitaire : les pousses annuelles sont très réduites et la ramification ne s’étend plus, voire diminue. Les nécroses et les mortalités occasionnées par les champignons déjà relevés en 2022 et notamment le phellin tacheté (ou Esca du platane) ont progressé avec des axes très altérés et/ou morts.
  • Une mise en sécurité de ces arbres par des coupes de prévention des risques, va les mutiler fortement avec par exemple pour le platane 1 un seul axe restant en déport vers la route et inséré sur un tronc en cours de dégradation. Plusieurs sujets sont colonisés par ce champignon et sont en forte régression. Le platane 7  est très dégradé également et nécessiterait la coupe ou la réduction de 3 axes sur 4 restants.
  • Au final, sur cet alignement (platanes 1 à 13) : on note que sur les n°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 9 et 10, la régression est marquée et les dessèchements et nécroses liés à l’action parasite du champignon s’accentuent ; le stress hydrique et les conditions climatiques extrêmes ces dernières années, sont des facteurs d’affaiblissements complémentaires et les arbres n’arrivent plus à contrer (compartimenter) la virulence du champignon qui gagne du terrain…
  • La volonté de remplacer l’alignement complet se justifie au vu des relevés de 2022 déjà alarmants et à l’évolution négative en cours.
  • En outre, un remplacement total des 13 sujets sera favorable au développement en toute harmonie de chaque arbre et donnera rapidement un alignement homogène (sous réserve de bonnes conditions de plantation : terre végétale, fosse profonde, irrigation…); en remplaçant au cas par cas, la croissance risque d’être gênée par la concurrence avec les plus vieux sujets.
  • Autre conseil : les cuvettes peuvent être, à mon sens, conservées pour la plantation des nouveaux sujets. Mises en place il y a plus de 10 ans, elles ne représentent plus de contraintes pour l’alignement côté Allée du quai (Platanes 19 à 30) ; le remblai peut être une contrainte les premières années (asphyxie) mais l’arbre, le platane particulièrement, s’adapte ; des racines se sont certainement installées et retirer ces cuvettes obligerait à les arracher (affaiblissement à prévoir) ; attention, ces platanes devront en outre être réexaminés cette année comme prescrits dans le rapport 2022.
Facebook
WhatsApp
Email

EN 1 CLIC